Manger local

Manger boréal ou de saison

Vous aimeriez goûter les arômes et saveurs de la cuisine nordique? Voici quelques tables de la région de Québec qui mettent en valeur le garde-manger boréal dans votre assiette, au gré des saisons.

Chez Boulay, bistro et comptoirs

Au cœur du Vieux-Québec, les chefs Jean-Luc Boulay et Arnaud Marchand proposent de redécouvrir les produits régionaux grâce à un étonnant métissage de traditions culinaires québécoises et d’influences internationales. Au rythme des saisons, wapiti, poisson, fleurs de sureau, thé du Labrador et autres délices nordiques originaux se succèdent au menu de ce bistro gourmand.

Chez Boulay propose aussi, depuis 2017, une nouvelle expérience gastronomique : les comptoirs boréaux du Vieux-Québec et de Sainte-Foy. Dans une ambiance conviviale, vous pourrez y déguster des pâtisseries, des sandwichs et du prêt-à-emporter, puis faire ses emplettes dans la section boutique, où se trouve une sélection de produits du terroir québécois. Argousier, camerise, baies de genièvre, algues et fleur de mélilot comptent parmi les ingrédients de leur menu changeant et innovant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chez Boulay-bistro boréal (@chezboulay) le

Restaurants La Traite et Sagamité

Au cœur de Wendake, ces deux restaurants offrent une cuisine inspirée de celle de la Nation huronne-wendat. La Traite vous convie dans un décor moderne inspiré de la tradition avec des colonnes faites de troncs d’arbres pelés, des peaux d’animaux sauvages et un foyer (intérieur et extérieur). On y sert des viandes de gibier, des poissons, des sauces à base de baies indigènes, des herbes diverses de la forêt boréale et d’autres produits locaux et biologiques. Si le choix se fait trop difficile, vous pourrez opter pour un menu « partage ». En été, il est possible de s’attabler sur la magnifique terrasse de l’Hôtel-Musée Premières Nations, au son de la rivière Akiawenrahk.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hôtel-Musée Premières Nations (@hotel_musee_premieres_nations) le

Le restaurant Sagamité est nommé d’après une soupe-repas qui était au cœur de l’alimentation des Wendats. À base de courges, de maïs et de fèves rouges, des aliments cultivés traditionnellement, la Sagamité est aussi enrichie de gibier. Parmi les autres spécialités de Sagamité, on retrouve la Potence ou Yatista (feu), créée pour illustrer l’importance du feu pour les Wendats. Ce plat de crevettes, de cerf, de wapiti, de caribou ou de bœuf est flambé à table sur une potence, au grand plaisir des clients. Ce rappel de la flamme constitue un bel hommage aux ancêtres wendats qui discutaient et partageaient des repas autour du feu, en plus de communiquer avec le Créateur à travers cet élément. Le menu de Sagamité propose plusieurs autres découvertes, dont le karakoni (sorte de pain) au canard confit ou au bison fumé et une grande variété de pizzas aux noms autochtones. Un grave incendie a forcé la fermeture du restaurant de Wendake en 2018 et les travaux de reconstruction sont toujours en cours. Heureusement, une autre succursale a ouvert ses portes dans le Vieux-Québec en 2019.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tourisme Autochtone Québec (@autochtoneqc) le

Bistro-bar Le Quatre-Temps

Dans son menu, le Bistro-bar Le Quatre-Temps fait une place de choix au terroir québécois. Situé dans l’Auberge Duchesnay, surplombant le lac Saint-Joseph au cœur d’une station touristique, il vous accueille dans une ambiance champêtre avec foyer. Le chef Sébastien Rivard y concocte, en outre, des tables d’hôte originales inspirées de la saisonnalité et du terroir québécois: poisson, gibier, fromages et grillades sont mis en valeur. Un grand choix vous attend sur la carte des vins, dont une belle sélection d’importations privées. L’engagement du Quatre-Temps à mettre en valeur les produits régionaux et la qualité de son offre lui ont valu la certification « Terroir et saveurs du Québec ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Duchesnay (@stationduchesnay) le

Bistro Nordik

Situé au Château Mont-Sainte-Anne, le Bistro Nordik, propose un menu inspiré du mouvement de nouvelle cuisine nordique introduite par René Redzepi, chef du restaurant Noma, à Copenhague. Au fil des saisons et des récoltes, le chef Jean-Noé Maldague met en valeur les produits de la Côte-de-Beaupré et des régions voisines, faisant honneur à la nature de ce coin de pays et à sa diversité. Il prépare une cuisine santé, à la fois simple et raffinée, tout en fraîcheur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Château Mont-Sainte-Anne (@chateaumontsainteanne) le

Restaurant Auberge La Goéliche

Dans un décor renouvelé, le restaurant de l’Auberge La Goéliche vous accueille à  Sainte-Pétronille, à l’Île d’Orléans, dans une verrière avec vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. La cheffe Veronique Arial y propose une cuisine « bistronimique » du terroir, avec un menu offrant une place de choix aux aliments de proximité. Pleurotes, sapin et genièvre font partie des saveurs et parfums boréaux que l’on retrouve dans ses plats. Variée, la carte des vins de l’établissement comporte une sélection de produits d’importation privée. En été, il fait bon y savourer un repas sur la terrasse, qui donne directement sur le fleuve.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’île d’Orléans (@ile.dorleans) le

Bistro La Ferme

Parsemé d’éléments du patrimoine, le Bistro La Ferme vous reçoit sur le chemin du Roy, à Deschambault-Grondines. Doté d’une terrasse avec une vue sur le fleuve, il propose un menu diversifié à base de produits locaux, changeant au gré des saisons. Vous y trouverez, en vedette, le bœuf provenant exclusivement de la Ferme Highland, située à quelques kilomètres du bistro et appartenant aux mêmes propriétaires. Engraissés naturellement dans les champs, les bœufs y sont élevés sans hormones et sans antibiotiques. En résulte un produit haut de gamme cuisiné de multiples façons au Bistro. Vous pourrez entre autres le déguster sous forme d’effiloché, de tataki ou de smoked meat, ou encore dans un mijoté, un hamburger, une sauce à spaghetti ou une poutine. Ouvert durant la saison estivale et à l’automne seulement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Québec, région gourmande (@quebecregiongourmande) le