9 marchés publics pour vos emplettes

Plusieurs marchés publics animent les quartiers de Québec et les municipalités environnantes. Produits frais et belles rencontres sont au menu de ces lieux colorés saisonniers ou annuels.

Région de Portneuf

Chaque samedi, de la fin juin à l’Action de grâce, le marché public de Deschambault se déploie sous les grands arbres de la rue de l’Église, au cœur de ce village aux nombreux édifices patrimoniaux préservés. Ses nombreux étalages vous lancent à la découverte des produits d’une trentaine d’entreprises agroalimentaires de la MRC de Portneuf et des environs. Alors que certains producteurs et artisans s’y retrouvent chaque semaine, d’autres s’y greffent de manière ponctuelle, créant de la nouveauté. Fromages, fruits et légumes frais, viandes (agneau, chevreau, bœuf, veau, porc, volaille), mets préparés, vins et alcools de fruits, tartinades, produits de l’érable, café, miel, pain et pâtisseries comptent parmi la grande variété de délices produits ou transformés à proximité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marché public Deschambault (@marchepublicdeschambault) le

Le marché public de Saint-Raymond constitue quant à lui une belle possibilité d’arrêt gourmand avant ou après une journée de plein air dans la Vallée Bras-du-Nord ou sur la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf. Ouvert de la fin juillet à la fin septembre, il vous permettra de faire le plein de produits locaux et d’énergie.

Également, plus d’une quinzaine de producteurs et artisans vous attendent chaque samedi au marché public de Pont-Rouge, dans le stationnement du Centre récréatif Joé-Juneau, de la mi-juillet à la fin septembre.

Région de la Côte-de-Beaupré

Seul marché saisonnier à l’est de la région de Québec, le marché public de Saint-Ferréol-les-Neiges a lieu chaque dimanche, de juillet à octobre, dans le stationnement du presbytère. Ce marché ressemblerait à bien d’autres si ce n’était son emplacement, devant l’église du village, peinte d’une impressionnante fresque qui la transforme en œuvre d’art. Le coup d’œil est unique!

À ne pas manquer également, le marché d’automne du Centre d’initiation au patrimoine La Grande Ferme, à Saint-Joachim. Ouvert trois jours pendant la fin de semaine de l’Action de grâce, c’est une véritable fête des récoltes et un événement familial débordant d’animation! Vous pourrez y rencontrer une dizaine de producteurs et de transformateurs, et manger sur place.

Région de la Jacques-Cartier

Le marché public des Cantons prend place chaque jeudi dans la cour du presbytère de Stoneham, de la mi-juin à la fin septembre. Près d’une vingtaine de producteurs et transformateurs des environs y démontrent leur créativité dans différents kiosques. Grâce à la mobilisation de plusieurs citoyens bénévoles assurant sa gestion et l’animation du site, le marché connaît un véritable essor depuis quelques années. Aujourd’hui constitué sous forme de coopérative de solidarité, le marché public des Cantons constitue un important levier de développement pour plusieurs petites entreprises. Il est possible de le soutenir en devenant membre de la coop.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marché public des Cantons (@marchedescantons) le

L’un des derniers nés de la région, le marché public de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, connaît un grand succès depuis 2018. Il se tient chaque dimanche, de la fin juillet au début septembre, à la Place de l’Église. En 2020, il s’est refait une beauté avec l’ajout de structures permanentes en bois.

Ville de Québec

On retrouve des marchés publics dans trois quartiers de la ville de Québec. Sous une toute nouvelle structure se dévoilent les étals du marché public de Sainte-Foy. Ouvert tous les jours de la mi-mai au début novembre, c’est le marché public saisonnier qui dure le plus longtemps dans la région. Et question longévité, il ne donne pas sa place, offrant des produits frais de grande qualité à la population du quartier et aux visiteurs depuis 1976!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marché Sainte-Foy (@mpsaintefoy) le

L’effervescente 3e Avenue de Limoilou est pour sa part prise d’assaut chaque dimanche par les producteurs et transformateurs, entre la 8e et la 9e Rue, de la fin juillet à la fin septembre. Une trentaine de producteurs et de transformateurs vous y proposent leurs produits, tous plus savoureux les uns que les autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marché public de Limoilou (@marchelimoilou) le

Le marché public de Saint-Sauveur se tient quant à lui les samedis, du début juillet à la fin septembre. Il offre une belle diversité de produits aux citadins de Québec. Situé dans le parc Durocher, au cœur d’un quartier avec une mixité sociale importante, le marché constitue un bel espace de rencontres et de discussions. Une excellente façon de rapprocher des personnes d’horizons divers!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marché Public de Saint-Sauveur (@marchesaintsauveur) le

Grand marché de Québec

Le Grand Marché de Québec, inspiré de l’architecture des plus beaux marchés dans le monde, a fêté son première anniversaire en juin dernier. En fonction toute l’année, il propose une grande diversité de produits et de services. On y trouve de nombreux étals saisonniers et permanents, ainsi que des boutiques. L’abondance de lumière naturelle, l’intégration de végétaux et la présence d’une grande mezzanine contribueront à rendre votre expérience dans ce marché public des plus agréables!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Grand Marché de Québec (@grandmarcheqc) le

À lire aussi…

Boutiques et boîtes gourmandes

Voici cinq commerces réunissant une belle variété de produits de la région de Québec dont une initiative en ligne qui en livre sous forme de boîtes. Lire la suite

Villages gourmands

Deschambault-Grondines, Beaupré, Sainte-Famille-de-l’Île-d’Orléans et Stoneham proposent une offre alléchante de restaurants et autres lieux gourmands. Voici quelques enseignes à ajouter à votre carnet. Lire la suite

Cinq raisons de pratiquer l’autocueillette

Dans la région de Québec, l’autocueillette s’amorce habituellement une semaine après les premières récoltes. Cette activité connaît un regain de popularité et devient une expérience agrotouristique de plus en plus prisée par les consommateurs.  Lire la suite

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x